Une rengaine revient fréquemment, parfois justifiée, autour de la grande gastronomie et des étoilés Michelin plus particulièrement : s’y attabler y revient cher. Prenez le restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée à Paris : l’unique menu disponible au déjeuner comme au dîner se monnaie près de 400 €, sans les vins. D’autres lieux, pas forcément hébergés au sein de palaces ou d’hôtels 5 étoiles, jouent le même type de partition tarifaire. A l’inverse, une poignée de restaurateurs ont imaginé des prix empreints de douceur. Qui sait que l’on peut aujourd’hui déjeuner dans un 2 étoiles Michelin pour à peine plus de 30 €,  week-end compris,  et y dîner pour moins de 60 € ?

Dans ce premier benchmark Atabula, nous avons réalisé un panorama de l’offre des 78 tables auréolées de deux étoiles au guide Michelin en France. Nous nous sommes notamment concentrés sur le repas du déjeuner, qui reste singulier au sein des restaurants étoilés avec un tarif généralement plus attractif qu’au dîner, pour des raisons principalement économiques (on vient au restaurant pour célébrer une occasion, plutôt en soirée, les mangeurs étant donc moins nombreux le midi, a fortiori en semaine mais c’est également un outil qui permet au restaurant d’être plus visible et attractif en zones très concurrentielles, Paris par exemple) et logistique (l’homme d’affaires veut être servi rapidement, d’où une proposition plus simple et courte).


En chiffres


37% des 2 étoiles proposent un menu déjeuner à 50 € ou moins.

28 tables proposent un menu au dîner à moins de 100 € soit plus du tiers des 2 étoiles

32 € : le tarif du menu déjeuner en semaine le moins cher en France (Puits Saint Jacques, Puijaudran)

380 € : le tarif du menu déjeuner en semaine le plus cher en France  (restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée)

Le tarif moyen d’un déjeuner dans un établissement 2 étoiles est de 65,8 € sur l’ensemble de la France contre 102, 4€ à Paris

Au Chabichou (Courchevel), on peut dîner pour 1,5 fois le tarif du déjeuner

Au Carré des Feuillants (Paris), on peut dîner pour 3,13 fois le tarif du déjeuner

La moyenne du ratio dîner/déjeuner est de 1,97 sur l’ensemble de la France contre 2,37 à Paris

Certaines tables proposent le même tarif au déjeuner comme au dîner. Parmi celles à moins de 75 € : l’Auberge du Cheval Blanc (Lembach), Guy Lassausaie (Chasselay), Christopher Coutanceau (La Rochelle), Michel Trama (Puymirol), Jean Sulpice (Val Thorens), le SaQuaNa (Honfleur) et la Grand’Vigne (Martillac)


Classements (réalisé en septembre 2015)


Top 5 des menus les moins chers au déjeuner en semaine


1/ Le Puits Saint-Jacques (Puijaudran) – 32 €

2/ Le Bateau Ivre (Le-Bourget-du-Lac) – 36 €

3/ Jean-Luc Tartarin (Le Havre) – 37 €

4/ Anne de Bretagne (La-Plaine-sur-Mer) – 38 €

5/ L’Amphitryon (Colomiers) – 38 €


Top 5 des menus les moins chers au dîner en semaine


1/ Le Bateau Ivre (Le-Bourget-du-Lac) – 57 €

2/ Jean-Luc Tartarin (Le Havre) – 59 €

3/ Albert 1er (Chamonix) – 60 €

4/ Auberge du Pont d’Acigné (Noyal-sur-Vilaine) – 63 €

5/ Gill (Rouen) – 70 €


Top 5 du meilleur ratio de tarif entre le déjeuner et le diner


1/ Le Chabichou (Courchevel) – 60 € (déj.) et 75 € (dîner), soit un ratio de 1,25%

2/ La Mère Brazier (Lyon) – 70 € (déj.) et 95 € (dîner), soit un ratio de 1,35

3/ Auberge du Pont d’Acigné – 44 € (déj.) et 63 € (dîner), soit un ratio de 1,43

4/ Villa Archange (Le Cannet) – 68 € (déj.) et 98 € (dîner), soit un ration de 1,44

5/ L’Atelier Jean-Luc Rabanel (Arles) – 85 € (déj.) et 125 € (dîner), soit un ratio de 1,47


Top 5 des menus les moins chers au déjeuner en semaine et le week-end


1/ Jean-Luc Tartarin (Le Havre) – 37 €

2/ Anne de Bretagne (La-Plaine-sur-Mer) – 38 €

3/ Albert 1er (Chamonix) – 38 €

4/ Château Cordeillan-Bages (Pauillac) – 45 €

5/ L’Oasis (Mandelieu-la-Napoule) – 45 €


Ézéchiel Zérah / ©Matthieu Cellard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.